Evénements

Séminaire international d’AVENI-RE

Vendredi 11.09.2015

Les participants visiblement très satisfaits à la clôture des travaux

Les rideaux sont tombés le vendredi 11 septembre 2015 sur le séminaire international de formation organisé par AVEN-RE, compagnie panafricaine de réassurance, à l’intention des cadres d’Assurances du marché africain. Pendant plus de 10 jours d’échanges, les participants ont acquis des connaissances et des réflexes les plus actuels sur les nouvelles règles de tarification et de souscription des risques d’entreprises.


« A mes frères et amis séminaristes, je vous prie au retour dans vos compagnies respectives, de vous approprier ces connaissances…car en le faisant, vous auriez non seulement contribué à l’amélioration de l’image du métier, mais aussi et surtout, satisfait à la grande préoccupation d’AVENI-RE », telle est l’exhortation finale de Dramane KEITA,porte-parole des séminaristes, le 11 septembre 2015, à la clôture des travaux à Abidjan en Côte d’Ivoire.Ouverts le lundi 31 Août 2015 à la salle de conférence de l’Association des Compagnies d’Assurances de Côte d’Ivoire (ASA-CI) par Pascal NENE BI GOURE, représentant du Directeur des Assurances en Côte d’Ivoire et en présence de Saliou BAKAYOKO, le Vice-président de l’ASA-CI, ce séminaire international portant sur le thème:


« Les nouvelles règles de souscription, de prévention et de tarification des risques d’entreprises »

aura mobilisé plus d’une soixantaine de participants venus d’une vingtaine de pays d’Afrique. Un engouement qui ne surprend d’ailleurs pas, de l’avis des experts en assurance étant donné l’importance du thème et la qualité des formateurs. Pendant une dizaine de jours, les participants auront été à l’école de la souscription des risques d’entreprises.L’actualité du thème ainsi que l’intérêt suscité par le panel des formateurs témoignaient de l’avis des séminaristes le nombre impressionnant de séminaristes.

Il s’agissait pour AVENI-RE à travers cet atelierde renforcer les compétences des cadres des entreprises d’assurance, d’approfondir leur compréhension des principes et des mécanismes de construction d’un contrat d’assurances incendie et risques annexes des entreprises et, de forger une approche rationnelle de la mise en œuvre d’une politique de prévention des risques d’entreprises pour les besoins de la tarification et de l’élaboration d’un plan de prévention et de survie des entreprises.


« Aucun séminaire de ma mémoire d’assureur n’a pu réunir avec une telle durée sans aucun souci d’ennui manifesté », a ajouté le représentant des séminaristes à la clôture des travaux avant de souligner que « ce thème d’actualité a été décortiqué avec maitrise et professionnalisme par les différents intervenants ». Ce qui n’était d’ailleurs pas surprenant de l’avis de Pascal NENE BI GOURE qui s’est demandé à mantes reprises, « qui, mieux que Monsieur Rachid BEN JEMIA, Président de COMAR en Tunisieet Monsieur Seybatou AW, l’Administrateur Directeur Général d’AVENI-RE, étant donné la bonne renommée internationale dont jouissent ces deux personnalités dans le secteur des assurances ».

Des propos qui cadrent bien avec le profil des animateurs car Rachid BEN JEMIA, Président de COMAR Assurances en Tunisie dispose de plus de 30 ans d’expérience dans le domaine du management et de la formation en assurance Incendie des cadres d’Assurances à l’Institut Africain des Assurances de Tunis. C’est donc un réservoir de compétences et d’expériences que les séminaristes seront invités à exploiter suffisamment pendant ces jours d’échanges. Quant à Seybatou Aw, l’Administrateur Directeur Général d’AVENI-RE, « le lion de l’incendie » comme l‘appelle affectueusement Roger Johnson Boa, le président de l’ASA-CI, il dispose d’une expérience de plus de 30 dans la formation en incendie dans les marchés d’assurances et dans les universités parmi lesquelles, l’Institut International des Assurances (IIA) à Yaoundé au Cameroun. Il peut aisément se targuer aujourd’hui d’avoir formé plus de la moitié des Directeurs Généraux et Présidents des compagnies d’assurances de la Zone CIMA (Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances). C’est donc à juste titre que se réjouit Karim Diarrasouba, le Directeur des Assurances au ministère de l’Economie et des finances de la Côte d’ Ivoiredans son propos de clôture des travaux. « Je suis sûr de la qualité de produits que vous êtes désormais », a –il martelé à l’endroit des séminaristes.


Une formation adaptée au contexte

Ce séminaire s’inscrivait en droite ligne de la mission de renforcement des capacités des marchés pour un meilleur épanouissement de l’industrie d’assurance que s’est donnée AVENI-RE depuis sa création en 2004 et l’ouverture de ses portes en 2005 à Abidjan. En 10 ans d’existence, AVENI-RE aura organisé plus d’une vingtaine de formations portant sur une diversité de thèmes dont entre autres l’incendie et les risques agricoles, contribuant ainsi de manière significative à l’amélioration du professionnalisme dans les marchés africains d’assurance.

C’est donc à juste titre que les participants se sont « attelés à suivre la formation, avec grand intérêt et une assiduité exemplaire », comme l’a reconnu Seybatou AW, lors de la remise des attestations en espérant que les thèmes abordés et l’échange des expériences des uns et des autres leur auront permis d’appréhender au mieux la problématique de la souscription des risques d’entreprises.Cette formation revêtait aussiune importance capitale pour les Etats du continent car pour mieux garantir la marche des pays africains vers l’émergence, les secteurs public et privé doivent plus que jamais conjuguer leurs efforts, afin d’attirer des investissements, mobiliser des capitaux et financer les entreprises.

« Ainsi, le rôle de l’assurance est d’assurer une bonne protection financière des outils de production, des biens et services et une meilleure protection des personnes », a poursuivi Seybatou AW,s’adressant aux pouvoirs publics présents à la clôture du séminaire. « J’ai bien espoir qu’avec cette formation, nos compagnies pourront franchir une nouvelle étape en matière d’appréciation des risques et de sécurisation des biens et services dans nos économies. Car avec la forte concurrence sur le marché d’assurance, entrainant parfois des mauvaises appréciations et parfois une sous tarification des risques, cette formation devrait permettre d’assainir le marché par une pratique tarifaire correcte, permettant d’équilibrer les résultats techniques de la branche. Elle permettrait aussi d’améliorer la qualité des risques, réduisant ainsi fortement la sinistralité de la branche », a-t-il conclu.La visite des risques à la SCAF(Scieries Africaines) de Bassam (une banlieue d’Abidjan) en date de 10 septembre 2015 a permis aux participants de toucher de doigt, la réalité d’appréciation des risques d’entreprises, permettant ainsi d’allier une solide connaissance théoriqueaux multiples exercices pratiques. Ce que les responsables de l’ASA-CI rangent dans le panier des innovations qui particularisent les actions d’AVENI-RE sur le marché.

C’est dans une ambiance de youyous et devivatsetsur une note de satisfaction générale que les organisateurs ont dit « au revoir » aux participants, avec une volonté affichée d’AVENI-RE, de resteraux côtés des séminaristes pour les accompagner dans l’implémentation des connaissances acquises pendant les 10 jours d’échanges et pour jeter des éclairages sur d’éventuelles incompréhensions. Une approche qui cadre bien avec son slogan de REASSUREUR DE PROXIMITE.

Robert DEMANOU

Dernières Publications
Dîner AVENI-RE à la 43e édition de la FANAF à TUNIS
Dîner AVENI-RE à la 43e édition de la FANAF à ...
Dîner AVENI-RE à la FANAF à Tunis 
13 ans d'existence de AVENI-RE une solution Africaine
13 ans d'existence de AVENI-RE une solution ...
13 ans  d'existence de AVENI-RE une solution Africaine
Télécharger
Toutes les publications